La guerre des liseuses électroniques

Alors que le livre numérique gagne enfin ses lettres de noblesse malgré son coût d’achat jugé encore trop élevé, les fabricants de liseuses électroniques se livrent une guerre sans merci pour devenir le leader sur ce marché très prometteur. Les Français ont ainsi acheté un peu plus de 170 000 liseuses en 2011, selon GfK. L’avantage de ces liseuses électroniques est qu’elles vous permettent de centraliser plusieurs milliers de livres (2 Go de capacité en moyenne) sur un support unique particulièrement léger. De plus, grâce à une technologie avancée, vous pouvez lire au soleil sans reflet avec ce type d’appareils. Mais quelle liseuse électronique choisir ? Comment s’y retrouver dans cet océan de produits concurrents très similaires mais dont les prix divergent sensiblement ? Voici le point sur l’actualité des dernières liseuses et tablettes disponibles sur le marché.

Kindle

Amazon lance son Kindle Touch

Kindle touch

Présentation du Kindle Touch. Crédit photo : Amazon

Le Kindle Touch est arrivé sur le marché français le 27 avril dernier, ce qui devrait faire patienter les adeptes du livre numérique jusqu’à la sortie du Kinde Fire, dont la date officielle de mise en vente sur le marché français reste encore inconnue. Déjà en vente depuis l’automne dernier aux Etats-Unis, le Kindle Fire est vendu à hauteur de 200 dollars américains (soit l’équivalent de 150 euros), tandis que le Kindle Touch est pour sa part vendu 129 euros sur le site Amazon.fr. Le Kindle Touch permet de naviguer plus aisément sur votre liseuse avec son écran tactile. Il est par ailleurs disponible en deux versions: Wi-Fi simple et Wi-Fi 3G. L’avantage de la version 3G est qu’elle ne nécessite aucun abonnement payant, contrairement au nouvel Apple iPad par exemple.

Nook

Microsoft investit 300 millions de dollars dans le Nook de Barnes & Noble

Barnes & Noble, la première chaîne de librairie aux Etats-Unis, a trouvé en Microsoft un investisseur de taille pour le lancement de la prochaine version de sa liseuse électronique : le Nook. Aux Etats-Unis, le Nook remporte 27% des parts de marché et tient la compétition face à Amazon et Apple. Alors que l’entreprise Barnes & Noble était en vente en 2010 pour cause de difficultés financières, Microsoft s’est empressé de racheter ce géant de la librairie pour accéder au marché des liseuses électroniques suite à l’échec fracassant de son propre modèle de liseuse, le Microsoft Reader.

Kobo

La Fnac baisse le prix de son Kobo pour rester dans la course

Le Kobo s’est écoulé à 60 000 exemplaires en France. Un bon score quand on sait que le livre numérique représente seulement 1% du marché français des livres au total, contre 15% aux Etats-Unis ! Pour contrer l’arrivée du Kindle Touch, la Fnac n’a pas hésité à baisser le prix de vente de son Kobo. Ainsi, le Kobo est désormais accessible à 99,90 euros, soit l’équivalent du prix de la première version du Kindle. Cette liseuse électronique s’avère particulièrement intéressante car elle est non seulement dotée d’un écran tactile à l’instar du Kindle Touch, mais elle aujourd’hui moins chère que ce dernier.

La menace des tablettes multi-usages

Le nouvel iPad, un concurrent féroce

Jeux sur iPad

L’iPad représente une menace de taille pour les liseuses électroniques. Crédit photo : michaelnugent

Faut-il choisir une tablette multimédia comme un Apple iPad parfaitement polyvalent ou bien une liseuse électronique ? Les liseuses électroniques ont pour unique vocation de vous permettre de lire. Leur connectivité Wi-Fi ne vous permet pas de surfer sur le web, mais seulement de télécharger et d’acheter les titres de livres qui vous intéressent en passant par une boutique électronique. Aussi, ces appareils se destinent avant tout à un public qui lit beaucoup et régulièrement.

En revanche, les tablettes multi-usages présentent toutes les fonctionnalités d’un ordinateur dans un format mini. Vous pouvez donc surfer sur internet, regarder des films, ou encore jouer à des jeux vidéo en toute liberté. Leur inconvénient ? Le prix d’un iPad varie par exemple de 300 à 800 euros. Les tablettes sont ainsi beaucoup plus chères que les liseuses. Qui plus est, le confort de lecture d’une tablette est moins bon que celui d’une liseuse électronique spécialement conçue pour vous permettre de lire sans vous fatiguer les yeux.

Google

Bientôt une tablette Google ?

Jeu pour chat sur iPad

Les chats aussi ont le droit à leur tablette ! Crédit photo : Kelly Reeves

En mars dernier, le site taïwanais Digitimes spécialisé dans l’actualité high-tech en Asie annonçait que Google serait en train de préparer le lancement de sa propre tablette fonctionnant sous Androïd, afin de damer le pion au leader américain Amazon. Selon la rumeur, la tablette de Google serait fabriquée par Asus et sa sortie serait programmée pour l’été 2012 dans l e but de concurrencer le Kindle Fire, la dernière version couleur du Kindle d’Amazon très attendue du public français.

Alors, info ou intox ? Ce qui est sûr, c’est que la guerre des liseuses électroniques n’a pas fini de nous surprendre !

Cette entrée a été publiée dans Gadgets, Tablettes, Uncategorized, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.