NFC : les cartes bancaires sans contact

Vous avez découvert dans un précédent article l’application du NFC dans le m-commerce, c’est-à-dire le commerce via smartphone. Découvrez aujourd’hui un autre usage de la technologie NFC, celle des cartes bancaires sans contact !

Intérêt de la carte bancaire sans contact par rapport au téléphone mobile

Il apparait que de nombreux utilisateurs sont encore réfractaires à l’idée de payer avec leur téléphone mobile. Leurs craintes concernent avant tout la sécurité des données et des transactions, ainsi que la crainte de se faire voler son téléphone portable. Qui plus est, force est de constater que le réseau 3G est encore insuffisant, voire absent, dans beaucoup trop d’endroits en France pour permettre une navigation fluide sur le net et, de ce fait, l’acte d’achat depuis un téléphone portable. Afin de familiariser le grand public à la technologie NFC, le portefeuille électronique matérialisé par une carte bancaire sans contact représente une première étape vers le paiement mobile en ancrant le geste de lecture sans contact dans les mœurs.

Cas d’étude : Monéo, un échec cuisant

Carte Monéo Crous de Caen
La carte Monéo est couramment utilisée par les universités. Crédit photo : Crous de Caen

Les sceptiques annoncent déjà la mort dans l’oeuf des cartes bancaires sans contact en se basant sur l’échec retentissant du portemonnaie électronique Monéo, lequel fut lancé en France au début des années 2000. En effet, bien qu’il ait été conçu dans le but de permettre le paiement rapide sans composer de code confidentiel, Monéo n’a pas connu le succès escompté auprès des utilisateurs. Si les raisons de cet insuccès sont multiples, il apparait évident que Monéo a souffert d’un véritable manque de moyens qui a freiné son adoption massive par les consommateurs. En effet, peu de commerçants acceptent ce système de paiement car le coût d’achat d’un terminal de paiement électronique est jugé trop élevé (prix d’installation, prix de la location par mois et également commissions bancaires). Fonctionnant sur le même principe que Monéo, on peut se demander si le lancement de nouvelles cartes à puce NFC sur le marché est bien raisonnable. Toutefois, contrairement au portefeuille électronique Monéo qui représentait une carte supplémentaire à ajouter à son portefeuille, la nouvelle génération de carte sans contact est 2 en 1, c’est-à-dire à la fois une carte bancaire et un portefeuille électronique. On est donc en droit d’espérer un attrait plus fort des consommateurs pour cette technologie.

La guerre des portefeuilles électroniques

Un portefeuille électronique permet une gestion dématérialisée de son argent. Sous la forme d’une carte à puce que vous créditez, il facilite le micro paiement en vous permettant de régler vos achats du quotidien inférieurs à un montant de moins de 20 euros : baguette de pain, ticket de métro, parcmètre etc. Fini le temps où vous deviez sortir votre monnaie de vos poches ! Pour payer, il vous suffit simplement de passer votre carte sur l’appareil de caisse du marchand et le montant de vos achats est alors automatiquement débité de votre compte. Cependant, pour que l’usage du portefeuille électronique devienne un réflexe chez le consommateur, il semble primordial d’instaurer un standard universel sur le marché. Or, cela n’est pas encore le cas aujourd’hui. Les deux principaux acteurs qui se disputent ce marché à l’état embryonnaire sont Visa et Mastercard.

Visa Golden Space

Visa annonce le lancement de son portefeuille électronique V.me à l’automne 2012. Vous avez certainement vu la publicité télévisée de la Visa Golden Space tournée à l’occasion des Jeux Olympiques de Londres 2012 et mettant en scène l’athlète Jamaïcain Usain Bolt :

Dans ce clip, les différents usages de la carte Visa Golden Space sans contact sont bien mis en valeur :

-          Paiement par carte bancaire en magasin (sans contact)

-          Paiement par carte bancaire sur internet

-          Paiement par mobile sans contact

PayPass, la stratégie à double leviers de Mastercard

PayPass Mastercard
La carte bancaire PayPass sans contact. © Master Card

Pour sa part, Mastercard prend le contrepied de Visa en se lançant à son tour sur le marché des portefeuilles électroniques avec  sa carte PayPass dont la sortie est prévue fin 2012 en France. Toutefois, PayPass n’a pas pour seul but de devenir le leader du marché comme n’importe quel autre produit. Il veut également s’imposer en tant que service en réussissant à fédérer les différentes solutions présentes sur le marché autour de son système universel. Mastercard entend devenir la nouvelle norme en matière d’e-wallet en proposant à ses partenaires un API (interface de programmation) en marque blanche leur permettant de connecter leur propre portefeuille électronique à son réseau PayPass. En conclusion, il faudra encore s’armer de patience et atteindre la fin 2012 pour pouvoir juger du succès ou de la déconvenue des banques impliquées dans le lancement de la carte bancaire sans contact.

Cette entrée a été publiée dans Appareils mobiles, Gadgets, Téléphones portables, Uncategorized, avec comme mot(s)-clef(s) . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.