Always Orangina, Coca-Cola « Secouez-moi, secouez-moi »

Ascenseur Coca-Cola, Las Vegas - Credit photo : vgm8383

En France, à compter du premier janvier 2012, nos précieux sodas comme Coca-Cola, Sprite et autres Fanta se verront taxés à un taux qui pour le moment n’a pas encore été révélé. Au-delà de la polémique sur le bien-fondé d’une telle taxe pour lutter contre l’obésité, je vous propose un retour sur deux des sodas les plus mythiques de l’histoire.

Coca-Cola est une des plus grosses entreprises planétaires, car en plus de son breuvage, elle possède plus de 500 marques dont Fanta, Sprite et Minute Maid. Coca-Cola fête ses 125 ans cette année. Franck M Robinson trouva le nom de la marque en 1886 et créa la calligraphie originale encore existante aujourd’hui. En 1916, Coca-Cola crée aussi sa célèbre bouteille « contour » qui lui servira à se différencier de ses principaux concurrents. La formule du Coca-Cola est un secret jalousement gardé mais il faut savoir qu’à l’origine, le Coca-Cola était un sirop vendu en pharmacie. La légende veut qu’un jour, un employé y ajouta de l’eau gazeuse au lieu de l’eau plate traditionnellement utilisée. Comme pour beaucoup de succès ou découvertes, Coca-Cola fut en partie un coup de chance. Aujourd’hui 1 700 000 000 de bouteilles de Coca-Cola sont vendues chaque jour, et  la marque est présente dans plus de 200 pays. (En France, Coca-Cola apparaît pour la 1re fois au café Tabac de l’Europe Gare Saint Lazare à Paris en 1933). Pour en, savoir plus sur l’histoire du soda le plus connu au monde, jetez un coup d’œil à cette vidéo.

L’équivalent français de cette « success story », c’est le fameux soda Orangina et sa bouteille aux formes généreuses. Orangina apparaît en 1936, et c’est un pharmacien espagnol, le docteur Trigo, qui présenta sa boisson et dont le brevet fut racheté par Léon Beton qui le lança alors sur le marché algérien. Peu après la seconde guerre mondiale, Orangina débarque en France en 1947. Dix ans avant Coca-Cola, Orangina lance sa version light en 1988 en France.

Fleur Orangina sexy à Paris - Crédit photo : Todd Mecklem

Orangina se fait aussi connaître par ses campagnes de pub innovantes. La marque surfe sur la vague Lambada avec TF1 en 1989, a recours à Alain Chabat en 1994 pour réaliser des spots publicitaires (« C’est quoi le texte ? Aaaah. »), et rentre dans le podium des pubs cultes des années 90 en France avec son fameux « Pourquoi est-il aussi méchant ? ». Ce spot publicitaire en forme de parodie de film d’horreur supporta le lancement d’Orangina rouge en France. (cf. vidéo). Malgré son rachat par le groupe Japonais Suntory, Orangina reste fidèle à ses origines méditerranéennes alors qu’avec plus d’un milliard d’euros de revenus en 2007, 70% venait de la France et de la péninsule ibérique.

Cette entrée a été publiée dans Art de vivre. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.