Fêtez Mardi Gras à NOLA !

Les festivaliers du quartier français.

Les festivaliers du quartier français. Crédit photo : Wikimedia Commons

Mardi Gras est une fête de tradition catholique qui précède le mercredi des Cendres, jour de pénitence. Par conséquent, tous les excès sont permis avant d’entamer les 40 jours de jeûne du Carême. Fêtée dans de nombreux pays comme en Allemagne avec le carnaval de Cologne, Mardi Gras est un événement festif incontournable en cette saison.  Laissez tomber vos inhibitions en venant fêter Mardi Gras à la Nouvelle-Orléans, et découvrez la face cachée de l’Amérique ! Mardi Gras ou Fat Tuesday est une fête très populaire dans les états à l’héritage culturel français comme en Louisiane. Aujourd’hui, la Nouvelle-Orléans, NOLA pour les intimes, séduit non seulement les touristes attirés par l’ambiance du carnaval, mais aussi des milliers d’étudiants américains qui viennent passer leur période de vacances inter semestrielle nommée « springbreak » au sein de cette ville sans tabou. Déguisements exotiques, défilés de chars, distribution de goodies, soirées bien arrosées… Le carnaval de NOLA sait sans nul doute comment attirer cette population de jeunes fêtards. Les festivités du carnaval débutent officiellement le 6 janvier, soit le jour de l’épiphanie et du traditionnel King’s Cake (l’équivalent de notre galette des rois), et se clôture donc en apothéose avec Mardi Gras au mois de février. La population de la ville passe à cette occasion du simple au double pour atteindre jusqu’à 1 million de personnes dans les rues de NOLA le jour de Mardi Gras.

NOLA, Jambalaya culturel

La Nouvelle Orléans, centre culturel de la Louisiane et première métropole de cet état du Sud avec plus de 300,000 habitants intra muros, est à l’image du Jambalaya, son plat traditionnel cajun : métissée, épicée et pleine de contrastes. Dévastée en grande partie en 2006 par l’ouragan Katrina, la Nouvelle Orléans s’est relevée non sans courage de cette véritable tragédie et perpétue encore aujourd’hui la tradition de son carnaval si populaire, véritable source de revenus économiques pour les habitants de cette ville située au bord du Mississipi. La Nouvelle-Orléans est donc très attachée aux influences françaises et antillaises qui font le caractère si particulier de cette ville historique. Prenez ainsi le temps de découvrir la cuisine cajun dans un restaurant traditionnel et laissez-vous porter par la douceur du jazz, véritable âme de cette ville, que vous aurez le plaisir d’entendre à tous les coins de rue pendant les festivités du carnaval. Enfin, terminez votre séjour par la visite d’un cimetière historique : le cimetière Saint-Louis par exemple. Les tombeaux et cryptes de la Nouvelle-Orléans se visitent comme d’authentiques chefs d’œuvres de l’architecture des XVIIIe, XIXe et début du XXe siècle. Si vous souhaitez prolonger cette incursion dans l’occulte, les nombreuses échoppes Vaudou de la ville feront également votre bonheur.

Extrême Mardi Gras

Jeune fêtarde de Bourbon street, une hand grenade à la main.

Jeune fêtarde, une hand grenade à la main. Crédit photo : designtheplanet.com

Vous arrivez à la Nouvelle Orléans pour fêter Mardi Gras entre amis.  Aussitôt, les relents nauséabonds de la ville vous prennent à la gorge. Seul l’alcool peut vous faire oublier ces remugles poisseux de vase propres aux bayous qui s’imprègnent jusque dans vos vêtements. Bien décidé à vous amusez quoiqu’il arrive, vous vous rendez sans attendre dans le quartier français et vous commandez une Hand Grenade (un Daiquiri glacé servi dans un verre en plastique en forme de grenade) au célèbre bar Tropical Isle dans Bourbon Street. La soirée peut désormais commencer : Happy Mardi Gras ! Si Mardi Gras est modestement appelé « the Greatest Free Show on Earth » par les locaux, ce n’est pas uniquement parce qu’il s’agit d’un événement gratuit duquel vous repartirez comblé de cadeaux en tous genres : beads (colliers de perles aux couleurs du carnaval : violet, jaune et vert), mugs, dubloons (fausses pièces de monnaie à l’effigie des différents chars du carnaval), peluches, etc. Que nenni ! La véritable raison pour laquelle on parle de « plus grand show gratuit de la planète » est que les femmes de Bourbon Street n’hésitent pas à exhiber leur poitrine dénudée au nez et à la barbe des passants en vue de recevoir les plus beaux cadeaux du carnaval, attirant ainsi une foule de mâles en rut passablement éméchés. Aussi, le vieux quartier est-il strictement réservé aux adultes. Nous vous déconseillons fortement d’y emmener votre progéniture à  la nuit tombée. Mais comme on le dit à NOLA : Laissez les bons temps rouler !

Cette entrée a été publiée dans Destinations, Evènement, Vacances, Week-ends, avec comme mot(s)-clef(s) . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.