La Réunion lé la*

Situé au milieu de l’Océan Indien, La Réunion est un petit bijou pour un voyage où se mêlent découverte du paysage, randonnées, sports extrêmes, rencontre avec une culture et gastronomie à l’image de son métissage. L’invitation au voyage commence…

La diversité des paysages

Le Piton de la Fournaise - crédit photo : www.reunion.fr

La Réunion est une terre de contraste. Ainsi d’est en ouest, vous passerez d’une végétation sauvage à une terre désertique. Sur une superficie de 2500 km², que faut-il voir en priorité ?

La meilleure chose est de faire le tour de l’île durant toute une journée, afin de voir un maximum de choses et d’en profiter pour faire des petites haltes le long du littoral.

La Réunion est avant tout une île volcanique. Le Piton de la Fournaise, du haut de ses 2631 mètres d’altitude, est le volcan encore en activité de la Réunion.  Certes, l’entrée dans l’enclos est réglementée, considérant les risques de sécurité que cela peut représenter. Mais le visiter est incontournable ! Les différentes coulées qui sont survenues depuis 2001 sont visibles et différenciées par des panneaux quand vous passez par la route entre Sainte Rose et Saint Philipe.

Les amoureux du camping et de la randonnée seront réjouis et auront un vaste choix de promenades plus ou moins longues. Les trois cirques de Mafate, Salazie, et Cilaos sont des espaces bordées de murailles de végétations vertigineuses. Ils se situent à l’intérieur de l’île. Le cirque de Salazie est le plus accessible en passant par la route. Pour vous rendre à Cilaos, il est préférable que vous soyez accompagnés d’un conducteur averti car la route est réputée difficile. Enfin, le cirque de Mafate, et à l’intérieur  son village, sont des espaces hors du temps, qui n’ont rien à voir avec l’agitation qui règne sur les villes du littoral.

C’est dans la région ouest de l’île que vous trouverez les plages les plus fréquentées de la Réunion : Boucan Canot, Roches noires, l’Hermitage etc. Si vous aimez les endroits plus calmes, dans le sud entre Saint Joseph et Grand Bois, la plage de Grand Anse est une plage à visiter. Entourée de vacoas et de filaos, c’est un lieu très aimé des Réunionnais pour y faire des pique-niques en famille et profiter de l’eau. La baignade est encadrée puisqu’il n’est possible de se baigner que dans un bassin aménagé dont la limite est marquée par de grosses roches volcaniques.

La richesse culturelle

Il y a quelques années, L’office du tourisme de la Réunion utilisait le slogan « Le Monde est réunionnais » pour vanter la multi culturalité de l’île.

De par son histoire, l’île de la Réunion est le territoire de plusieurs communautés : des Indiens tamouls, des Indiens musulmans, des Chinois, des Malgaches, des descendants de colons français. Si les communautés se maintiennent, la Réunion reste une île très métissée.

Le métissage est perceptible par la diversité des lieux de cultes.  Située à Saint Denis, la Mosquée Noor el Islam, édifiée en 1905, est la plus ancienne mosquée de France. D’inspiration indienne, son architecture est épurée avec un décor vert et blanc.

Temple du Colosse à l'île de la Réunion - crédit photo : www.mi-aim-a-ou.com

A quelques kilomètres de la mosquée Noor-el –Islam se trouve à Saint André, ville peuplée en majorité par une population d’origine tamoule, le Temple hindou du Colosse. Bien que la meilleure période pour voir les fêtes hindoues soit le mois de janvier, visiter le temple du Colosse est une expérience à ne pas rater. C’est la possibilité de voir des lieux de cultes hindous en terre française, sans se rendre sur le continent indien. Les couleurs, les statues des Dieux, la grandeur du temple vont marquer vos esprits.

Enfin, dans votre escapade sur la route du volcan, faites un stop à Sainte Rose à l’église Notre Dame des Laves. Cette église fut encerclée miraculeusement par des coulées de lave lors de l’éruption du Piton de la Fournaise en 1977.

Le paradis des gourmands

Camarons sur un riz sauvage au lait de coco - crédit photo: www.beehappy.re

Une chose est commune aux Réunionnais : l’amour de la bonne bouffe !

De l’apéro jusqu’au dessert, il est impératif de goûter aux spécialités réunionnaises : samoussas, bouchons, sarcives (de la viande de porc ou de poulet cuit dans des tonneaux avec du miel et de la sauce soja), les nombreux carris et rougails, les mangues josé, les ananas victorias, les bonbons miel…

La liste est longue ! Sans oublier le rhum, qui fait partie intégrante de l’histoire de l’île.

Ne manquez pas le restaurant Le cap Méchant situé à Saint Philippe. Vous y gouterez  entre autres des gratins de palmistes, la grande spécialité de la maison.

Pour sa vue sur le lagon, le Cocoa Beach à Saint Gilles est une adresse parfaite pour les moments de détente après une journée de randonnée. Les cocktails et les soirées qui suivent ne gâchent en rien l’appréciation du lieu.

Tous les samedi matins, le plaisir des Réunionnais est de remplir leurs placards. Les marchés forains, comme on les appelle localement, sont traditionnellement les lieux de vie d’une ville. Le marché de Saint Paul, en plus d’avoir un marché forain où vous trouverez des légumes et des fruits locaux, a une partie consacré à l’artisanat réunionnais et malgache. C’est l’endroit où acheter un maximum de souvenirs !

Après avoir vu tout cela, installez-vous  à la terrasse d’un camion bar, lunettes de soleil à l’appui, et  commandez une bière dodo et une barquette de bouchons. Il est temps de profiter de la vue sur la plage de Saint Paul. C’est ça le goût péi !

 

La réunion lé la est le titre d’une chanson très populaire d’Alain Ramanisum. C’est une expression qui veut dire que l’île est géniale.

– Myriam Mody –

Kelkoo France

 

Cette entrée a été publiée dans Destinations, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à La Réunion lé la*

  1. Priscille dit :

    Te ben la rende a moins nostalgic !

    Un de mes coups de coeur : manger un bouchon gratiné accompagnée d’une dodo face au coucher du soleil à Boucan canot, tout en regardant la mer, les surfeurs …