Le programme Erasmus fête ses 25 ans en 2012

Erasmus

Une réunion Erasmus - Crédit photo : Froebel College of Eduaction

Fer de lance de la politique d’intégration européenne des 27 états membres, le programme de mobilité européenne dit  « Erasmus » destiné aux étudiants et professeurs de l’enseignement supérieur souffle cette année ses 25 bougies. Ceci nous prouve que, malgré la crise de légitimité que traverse l’Europe ces derniers temps suite notamment à la banqueroute de l’état grec et à la récente dégradation de l’indice de notation financière de certains états européens, dont la France, il existe encore peut-être chez les jeunes citoyens de l’Union Européenne un sentiment d’appartenance à une véritable communauté supranationale… Et c’est tant mieux !

L’origine du programme

Le nom Erasmus provient du philosophe Erasme, figure majeure de la Renaissance au XVIe siècle et grand humaniste et théologien néerlandais. La pensée de ce fervent défenseur de l’Europe est en effet empreinte de pacifisme : « Le monde entier est notre patrie à tous », a-t-il déclaré dans son ouvrage Querela pacis. Le programme de mobilité Erasmus a ainsi vu le jour en 1987 à l’issue de la conférence de Rome où 11 pays présents se sont engagés à participer à l’opération. Sa vocation n’est autre que de soutenir le développement de la dimension européenne de l’enseignement supérieur et de participer ainsi à une homogénéisation des diplômes délivrés dans les pays membres dans le but de favoriser l’internationalisation des carrières professionnelles des Européens. Ce procédé d’échanges fondé sur le partage et la confiance mutuels est censé participer à la pérennité de la paix en Europe.

Pour plus d’informations sur le fonctionnement du programme Erasmus, consultez la plateforme officielle : http://ec.europa.eu/education/index_en.htm

Le mythe de l’auberge espagnole

L'auberge espagnole

Les colocataires de "L'auberge espagnole" - Crédit photo : Allociné

Le film L’auberge espagnole réalisé par Cédric Klapisch en 2002 a fortement contribué au succès du programme en France. Dans ce film, le héros nommé Xavier incarné par l’acteur français Romain Duris, part poursuivre ses études d’économie à l’université de Barcelone, et découvre ainsi un univers surprenant et touchant qui va immanquablement bouleverser sa vie. La force du film de Cédric Klapisch repose en grande partie sur ses personnages hauts en couleurs et sur l’unique expérience de colocation que vont partager plusieurs étudiants Erasmus ainsi qu’une étudiante espagnole en choisissant de vivre sous le même toit afin de réaliser des économies sur leur budget d’étudiant.

Fiction ou réalité ?

L’auberge espagnole où cohabitent Xavier et ses colocataires devient rapidement le théâtre de leurs joies, de leurs délires, mais aussi de leurs peines, et nous offre ainsi une formidable leçon de vie sur des thèmes universels tels que la tolérance, l’amitié ou l’amour…etc.

L'auberge espagnole

Lendemain difficile - Crédit : Allociné

Le film s’avère donc plutôt proche de la réalité puisqu’il n’hésite pas à mettre en avant les mauvais côtés de cette aventure comme par exemple les difficultés de Xavier à maintenir une relation amoureuse à distance avec sa petite amie française Martine. Il est également vrai que les épisodes de dépression chez les étudiants Erasmus succèdent parfois les soirées arrosées dans une valse étourdissante et éprouvante, tant sur le plan psychologique que sur le plan physique… ce qui peut-être en épuisera plus d’un ! (cf. photo ci-dessus extraite du film « L’auberge espagnole », C.Klapisch, 2002. »)

Une bulle en dehors du temps

Déjantée, ça oui ! La vie d’un étudiant Erasmus est en dehors du temps. C’est une parenthèse de folie éphémère qui prend fin brutalement au moment du départ. Toutefois, le réel avantage que présente ce programme d’échange est de pouvoir faire des rencontres et de se constituer un véritable réseau de connexions international, qui permettra aux étudiants de multiplier les voyages par la suite en gardant le contact et en s’invitant les uns chez les autres. Ceux qui sont partis vous le confirmeront : Erasmus une fois, Erasmus toute la vie et routard pour toujours !

Cette entrée a été publiée dans Uncategorized. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.