Le Vietnam : à la croisée de l’Occident et de l’Orient

Le Vietnam a fait partie de la France. Intégré à l’Indochine Française (qui regroupait aussi le Laos et le Cambodge), nul doute que le Vietnam fait rêver les Français depuis longtemps (cf. le film Indochine avec Catherine Deneuve). Sans m’attarder sur l’occupation française et les exactions commises en son temps, il faut savoir que le Vietnam fut un pays occupé auparavant pendant un millénaire par la Chine. Comparées à cette occupation chinoise, les parenthèses françaises et américaines ne furent qu’un grain de sable dans une marée d’injustices. La colonisation s’est terminé il y a un peu mois de 40 ans, ratifiée par les accords de paix de Paris en 1973 qui confirment le désengagement américain. En 1976, le pays est réunifié (il était divisé depuis 1954), et la capitale du Vietnam devient Hanoi, alors que Saigon est rebaptisée Hô Chi Minh Ville. Le Vietnam devient dès lors officiellement la République socialiste du Vietnam.

Ça vous rappelle quelque chose ? - Crédit photo : SIMON

La visite du Vietnam vous montrera les traces de la présence française. Et vous pourrez vous réjouir honteusement du fait que le pain et les croissants sont assez facilement trouvables au petit déjeuner. Le Vietnam est un pays tout en longueur, enserré entre le Cambodge, le Laos et la Chine, et si l’envie vous prend vous pourrez relativement facilement aller visiter les pays voisins. La capitale Hanoi est située tout au Nord du pays, et c’est celle-ci et ses alentours que je vous propose de découvrir.

Voir Hanoi et mourir

Hanoi, malgré son statut de capitale, parvient encore tout juste à rivaliser avec Hô Chi Minh Ville en termes d’économie et de population. La ville connaît néanmoins une croissance fulgurante. Après votre arrivée à l’aéroport international de Nội Bài, Hanoi se situe à environ 50 km, ce qui vous laissera le temps d’apprécier le trafic démentiel vietnamien et déjà de vous demander comment vous envisagerez de traverser la route entre cyclo-pousse, taxi, taxi moto, nuée de scooters… Le secret ? Fermer les yeux ? Pas loin à vrai dire. L’absence de feux et de signalisations, ou tout du moins leur visibilité réduite, vous demandera d’adopter un certain courage aumoment de traverser la route, alors qu’une nuée de deux roues déboule sur vos flancs. Petite recette : marcher doucement mais à un rythme constant, les deux roues s’occuperont de vous éviter, et surtout ne regardez pas ces deux roues surchargés ou toute la famille s’entasse sans casque… Arrivé au bout de la rue, respirez profondément. Répétez l’expérience autant de fois que nécessaire pour ne plus avoir peur de mourir à chaque traversée.

Crédit photo : Greg Hayter

Pour vous remettre de vos émotions et si l’agitation vous paraît trop forte, la visite de la première université du Vietnam Van Miêu peut vous permettre de vous ressourcer dans ce lieu paisible et verdoyant. Vous pourrez aussi admirer les stèles des docteurs récemment entrées au Registre de la Mémoire du Monde de l’UNESCO.  Van Miêu signifie temple de la littérature et les stèles, au nombre de 82, ont été gravées pour honorer les doctorants de l’Université.

 

Crédit photo : Dalbera

Quand vous serez suffisamment relaxé, vous pourrez tenter une visite de la vieille ville Hoan Kiem à pied ou en cyclo-pousse, et constater la vie qui anime ce quartier et les centaines de commerces qui y foisonnent. Avant de quitter Hanoi, ne manquez pas le théâtre des marionnettes sur l’eau, une tradition millénaire propre au Vietnam. Une eau verte, des décors rougeoyants et des marionnettes en bois qui évoluent sur l’eau dirigée par des marionnettistes invisibles. Il semblerait que l’origine de ces spectacles vient du fait qu’ils avaient lieu dans l’étang du village par le passé. Une autre version raconte que les marionnettistes ne s’arrêtaient pas de jouer même en cas d’inondations ! Pensez à réserver à l’avance car les Vietnamiens en sont très friands, et si possible tentez d’obtenir des places au devant de la scène surtout si vous êtes avec des enfants (arrangements qui pourront vous être facilités à votre hôtel). A Hanoi, vous pourrez voir ce spectacle au théâtre Thang Long près du lac Hoan Kiem.

La baie d’Ha Long « huitième merveille du monde »?

Aux alentours de Hanoi vous aurez l’embarras du choix pour vous évader de la ville. L’immanquable c’est bien évidemment la baie d’Ha Long qui est classée au patrimoine mondial de l’humanité depuis 1994. La baie d’Ha Long est composée de plus de 1600 îles de calcaire et de schiste qui composent un paysage époustouflant. Une excursion sur la baie d’Ha Long vous permettra de passer une ou plusieurs nuits sur les jonques qui traversent la baie et vous donnera aussi l’occasion de visiter des grottes.

Crédit photo : JR. Álvaro González

Il existe aussi une Baie d’Ha Long terrestre au sud de Hanoi. Vous pouvez organiser cette escapade d’une journée avec votre hôtel à Hanoi. Vous aurez ainsi l’occasion de faire quelques marches, mais aussi de compléter par un tour en barque soit à Trang An ou Tam Coc. Le premier étant bien moins touristique que la seconde.

Si vous avez le temps, vous pourrez aussi partir en trek autour de la ville de Sapa avec des sites à ne pas manquer comme Lao Chai, Bac Ha, Ha Giang et le lac Babe. Si vous voulez ajouter un pays à votre liste, vous pourrez aussi rejoindre la Chine. Assurez vous que vous possédez un visa multi entrée cependant si vous devez revenir au Vietnam, et n’en faites pas trop la pub, le Vietnam n’est pas le plus grand fan de son immense voisin…

Cette entrée a été publiée dans Destinations, Hôtels, Vacances, Vols. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Le Vietnam : à la croisée de l’Occident et de l’Orient

  1. Agadir dit :

    Malgré ces 30 années de combat pour gagner son indépendance, Le vietnam se remet en marche, faire voyage en vietnam c’est encore une aventure tant les infrastructures sont parfois réduites au minimum…
    Bravo

  2. anonyme dit :

    Paraitrait même que Kelkoo fait gagner des billets d’avion gratos pour le Vietnam!!!!

    ;-)