Melbourne : le rêve australien revisité

Crédit photo : Thompiks photography

« Melbs », pour les intimes, est certainement la ville la plus européenne d’Australie, la plus cultivée, la plus gastronomique, la plus artistique… « and so on ». Les superlatifs ne manquent pas pour parler de la sudiste Australienne. Plus « underground » que Sydney, Melbourne est aussi moins cliché carte postale « Down Under » (expression familière anglaise pour designer l’Australie en référence à sa position dans l’hémisphère sud). Melbourne n’est clairement pas la capitale du surf, ni du soleil écrasant et ce n’est pas non plus la ville la plus « green » d’Australie. En revanche, Melbourne est devenue en 2010 la deuxième ville la plus vivable au monde selon l’organisme Economist Intelligence Unit.

Vous pensiez que la capitale mondiale du rock se situait en Angleterre ou aux Etats-Unis et bien reconsidérer votre position en écoutant quelques groupes rock typiquement « melbourniens » tel Mesa Cosa, Ouch my Face ou Damn Terran. Pour fêter le fait que vous n’êtes pas loin du bout du monde prenez le temps de déguster une VB (Victorian Bitter, la bière de Melbourne la plus connue) ou mieux encore l’une de ces bières faite dans des microbrassseries que vous trouverez dans les « bottles shops ». Il faut savoir qu’en Australie, la législation sur l’alcool est assez stricte et on en trouve uniquement dans ces « bottle shops » qui se spécialise dans la vente de vins, bières et autres liqueurs. Munissez vous de votre pièce d’identité car si vous semblez avoir moins de 25 ans, on vous refusera l’accès en boîte de nuit ou l’achat d’alcool et de cigarettes (l’age légal est de 18 mais ils ne veulent pas prendre le moindre risque).

Crédit photo : Thompiks photography

Une fois installé dans votre hôtel à Melbourne, probablement dans le CBD (Central Business District, le centre-ville) ou dans le quartier de St Kilda, profitez en pour vous détendre en buvant un café et en vous baladant le long de la Yarra river. Si vous êtes dans le CBD, optez pour Degraves Street, une toute petite rue dont la route constitue la terrasse des divers cafés qui se bousculent des deux cotés de la ruelle. Serez vous plutôt latte ou flat white (café au lait dans un verre ou une tasse) ou cappuccino ? Vous remarquerez que le café en Australie a des standards bien meilleurs que les nôtres. Si vous êtes à St Kilda, dirigez vous vers The Esplanade (The Espy), une institution « St Kildesque » où vous pourrez sirotez bière ou café en lézardant sur la terrasse qui offre une vue panoramique de la baie. Pour les fans de rock, The Espy propose des concerts live tous les soirs, le bar est bondé et l’ambiance bon enfant.

 

Crédit photo : Thompiks photography

Melbourne est aussi une cité qui respire l’art et si vous rencontrez des locaux, vous vous rendrez vite compte que tout le monde est un peu artiste. Comptant plus de 100 galeries d’art, vous aurez l’embarras du choix. Avec en plus The Arts Center paré de son étrange lance de fer de 162m qui accueille opéras et expositions et The National Gallery of Victoria, le plus grand et le plus vieux musée d’Australie qui fête ses 150 ans en 2011, Melbourne ne manque pas de sorties culturelles. Pour les plus branchés, l’ACMI (Australian Centre for Moving Image) offre des expositions toujours originales sur le cinéma, la télévision et la culture digitale.

 

Apres avoir flâner dans les rues du centre ou de St Kilda, partez un peu plus à l’aventure dans le quartier branché de la ville : Fitzroy. Baladez-vous dans Brunswick street et repérez quelques uns de lieux où vous pourrez déjeuner ou dîner. Si vous êtes en manque de « gastronomie » française, arrêtez-vous au café La Niche dans Smith street qui sert croque-monsieur, pain perdu et autres délicatesses bien de chez nous. Dans cette même rue profitez en pour faire les magasins, moins chers que dans le CBD.

Trop fatigué pour  sortir ? Ce serait vraiment dommage… Si vous êtes toujours du coté de Fitzroy, dans son artère principale Brunswick street les bars sont légions. Bar Open satisfera les plus alternatifs d’entre vous avec ses concerts en direct, ses « jugs » abordables (des jarres de bière, à faire au moins une fois en Australie) et sa cour intérieure fumeuse riche en rencontres. Le Polly s’adressera plus à ceux qui veulent « show-off », situé dans la même rue avec son entrée garnie de statues et plantes vertes et son intérieur aux murs rouges et à la décoration 1920, il se vante de servir de l’absinthe à la française. Pour les fanas de cocktail qui trouvent que ceux du Polly manquent encore de saveur, dirigez-vous vers le Black Pearl et… enjoy the show !

Crédit photo : Thompiks photography

Un petit dernier pour la route ? Faites un tour au Rooftop Bar sur Swanston street dans le CBD vous m’en direz des nouvelles…

Cette entrée a été publiée dans Destinations, Hôtels, Vacances, Vols. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à Melbourne : le rêve australien revisité

  1. edith dit :

    Sans oublier « The Rose  » et le « Labor in Vain » : pubs locaux pour locaux, au coeur de Fitzroy!!! ;-) ahhhhh, une pinte de VB…….

    • Kelkoo FR dit :

      C’est clair qu’il serait possible de n’en plus finir avec Melbourne. Plein de pubs australien aussi d’ailleurs sur Sidney Road comme « The Retreat » avec une cour intérieure massive pour l’été!!

  2. edith dit :

    c’est pas faute d’avoir des milliers de commentaires à laisser sur le sujet ;-) )

  3. Nicolas dit :

    Melbourne est jumelée à la ville de Genech, dans le Nord-Pas-de-Calais, depuis 1979. Choc des cultures assuré…