Partie 2 de la trilogie du seigneur des sac à dos : petit tour de piste

Vous l’attendiez, vous n’en dormiez plus la nuit, votre fil à linge et votre backpack sont prêts. Angoissé, vous suiviez avec une anxiété croissante les commentaires sur la communauté du backpack. Finalement la barre fatidique des cinq commentaires passée, vous avez enfin pu vous détendre et embrasser les bras de Morphée. Reprenons donc si vous le voulez bien. Vous êtes fin prêt pour le départ, l’aventure, le grand défi… Une seul petit détail, où ?

Crédit photo : rmlow

La Thaïlande et ses voisins le Cambodge, le Vietnam et le Laos, vous rappelleront que la colonisation française n’a pas eu lieu qu’en Afrique. Vestiges de cette époque, quelques répliques de monuments français incongrus dans ces pays de l’Asie du Sud-Est. Le Patuxai à Ventiane au Laos est un cousin exotique de l’Arc de Triomphe parisien et les cathédrales de Hanoi et de Saïgon au Vietnam ressemblent étrangement à Notre Dame de Paris. Des baguettes et croissants sont aussi facilement accessibles pour les backpackers avec le mal du pays. Préparez-vous à faire beaucoup de bus, exception faite de la Thaïlande. Le train est relativement efficace et abordable (mention spéciale au train de nuit où le wagon-restaurant peut assez vite se transformer en boîte de nuit ! Avec un contrôleur muni d’une lampe torche qui tente de faire le stroboscope… Oui je sais, ça sent le vécu).

Pour le Mexique et tous les pays d’Amérique centrale le bus est aussi le moyen de transport privilégié. Toutefois les distances relativement raisonnables pourront vous permettre de faire un maximum de pays en très peu de temps comme le Guatemala, le Belize ou le Costa Rica. Le hamac peut être un bon investissement à réaliser sur place et vous permettra dans certains endroits de louer juste une cabane pour la nuit et d’y accrocher votre hamac comme à Tulum au Mexique.

Crédit photo : sachman75

L’Australie, depuis l’accord passé avec la France en 2004 pour le visa vacances-travail (visa d’un an qui vous autorise aussi à travailler dans le pays), est devenue l’eldorado de tous les backpackers français. Le road trip australien est devenue « easy peasy » (très facile) et tous les Gumtree qui vous aidera dans toutes ces recherches.

Pour le reste, un billet d’avion aller-retour, vaccins éventuels, visas, un passeport valide disposant de plus de six mois de validité et un petit tour sur le site du ministère des affaires étrangères avec éventuellement inscription au Fil d’Ariane (cf. notre post Voyagez l’esprit léger, Ariane veille), et c’est parti ! Eviter les guerres et autres coups d’états imminents est toujours bon à prendre en compte et évite des check-in chaotiques dans les hostels…

Crédit photo : Keruko87

Si c’est votre premier voyage en backpack, que vous êtes seul et que vous disposez d’un budget plus limité, l’Europe reste la meilleure alternative. Pourquoi ? Trois mots. cadeau !

Cette entrée a été publiée dans Hôtels, Vacances, Vols. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Partie 2 de la trilogie du seigneur des sac à dos : petit tour de piste

  1. edith dit :

    « la trilogie du seigneur des sac à dos : petit tour de piste » : puisque Trilogie, est-on en droit d’attendre un 3ème volume??? Un lié aux diverses maladies que le Backpacker est plus susceptible d’attraper sur le vacancier de grands hotels, par exemple? Y-a d’quoi dire!!!