Plutôt guide du routard ou Club Med ?

Vous l’aurez remarqué le blog voyage de  Kelkoo contient beaucoup d’articles sur des façons de voyager qu’on pourrait qualifier de routarde. Alors pourquoi ? Pourquoi tant de haine, de backpack enkiloté, de pouce levé et d’attentes prolongées alors que vous ne demandiez qu’à vous reposer en vacances ? Et bien mis à part le fait que le rédacteur de ce blog ait quelque peu pratiqué cette manière de voyager et que l’on écrit toujours mieux sur ce que l’on connaît,  il me semble aussi que des conseils en matière de voyages à « l’arrache » soient plus nécessaires pour un routard que pour la réservation d’un séjour d’une semaine en hôtel club. Pourtant dans la vie, tout n’est pas en noir et blanc, et certains d’entre vous sont dans la nuance et mixent certainement les deux formes de voyage. Petit récapitulatif des avantages et inconvénients des deux.

Place aux vacances

Crédit photo : Fabrice ROSE

A l’hôtel club vous serez accueilli par les navettes hôtels-aéroports pris en charge, cocktails et petites serviettes chaudes à l’arrivée pour les plus chanceux. Les vacances farniente (littéralement ne rien faire en italien) peuvent commencer. Le personnel de l’hôtel traite vos demandes de réservations de restaurants, excursions et autres sorties, et agit ainsi en tant qu’intermédiaire entre vous et le monde extérieur. En mode sac à dos vous êtes le seul responsable de ce qui vous arrive, personne à qui vous plaindre en cas de problème si ce n’est vous-même. Vous gérez le dialogue avec les locaux, réservez vos hôtels à l’instinct et décidez de manger à l’odorat.

Métro, boulot, dodo – plage, piscine, hôtel

Le risque d’un hôtel club est tout d’abord le même que la planification systématique dans quelque domaine que ce soit. “Si l’on sait exactement ce qu’on va faire, à quoi bon le faire ?” rappelait Picasso. La deuxième notion à prendre en compte c’est le filtre qu’introduit un hôtel club entre vous et la réalité. Et même si les gens de votre hôtel sont des locaux, consciemment ou inconsciemment, ils ne vous donneront pas les bonnes adresses du coin, soit car ils assument qu’elles ne vous conviendront pas, soit parce qu’ils privilégient leurs accords avec certains restaurants. Les avantages en résumé : Tranquillité, repos et détente.

Crédit photo : Siim Teller

L’improvisation ne s’improvise pas

Les inconvénients du voyage à la routarde sont aussi impossibles à lister dans leur totalité que de tenter de réconcilier un adepte de Mac et un fanatique de PC. Fatigue, incompréhension et déconvenues ne manqueront pas de parsemer vos pérégrinations. Les avantages en résumé : découverte, autonomie et épanouissement personnel.

En espérant que le compromis entre routard et flemmard ne soit pas une mission impossible, mais pourquoi ne pas diviser vos vacances en deux ? Une semaine routard et une semaine flemmard.  Ou inversement, bien que l’ordre de la première série semble plus opportun…

Cette entrée a été publiée dans Hôtels, Vacances. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.