Safari : pour rugir de plaisir

Girafes au Sénégal - Crédit photo : christophandre

Le temps change, il fait froid et vous ne savez pas quoi faire de vos deux semaines de congés… Vous aimez la nature, les bêtes sauvages, les paysages magnifiques…  un seul mot : Safari. La bonne nouvelle : un safari peut se faire toute l’année, même si les conditions seront différentes. Si vous décidez de partir prochainement, vous serez sur la fin de l’hiver là-bas, avec moins de touristes. Et si vous avez de la chance (ou si vous êtes bien renseigné) vous tomberez dans la période des grandes migrations des herbivores, ce qui vous donnera l’occasion d’observer énormément d’animaux. C’est aussi la période des petites pluies au Kenya et en Tanzanie, mais comme son nom l’indique ce n’est que quelques heures par jour et pour les photographes la luminosité n’en est que meilleure.

Pour partir en safari, l’Afrique est la destination idéale, avec des pays comme la Tanzanie et le Kenya, mais aussi le Sénégal, la Namibie ou encore l’Afrique du Sud. La Tanzanie, en plus du Kilimandjaro, la plus haute montagne d’Afrique qui s’élève à 5895m de hauteur, compte nombre de réserves naturelles qui se prêtent aux safaris, dont le fameux parc national du Serengeti (2ème plus grand parc d’Afrique) qui est prolongé au Kenya par la réserve nationale du Masai Mara. L’aire de conservation du Ngorongoro au sud est du parc du Serengeti vaut aussi le détour, car en plus d’être une zone inscrite au patrimoine mondial de l’humanité de l’Unesco, elle cumule une faune abondante et dispose aussi de nombreux sites archéologiques d’intérêts (les gorges d’Olduvai et le lac Ndutu notamment).  La Tanzanie est un très grand pays et d’autres tours vous proposeront le sud du pays avec le parc de Ruaha et de Selous.

Cratère de Ngorongoro - Crédit photo : sambukot

En ce qui concerne le Sénégal, les avantages d’un safari là-bas sont le prix et la plus grande facilité de trouver un guide francophone. Le parc national du Niokolo-Koba est lui aussi classé au patrimoine mondial de l’Unesco et il est situé à 650km à l’Est de Dakar. Les parcs nationaux sont au nombre de six, et de nombreuses réserves complètent les safaris organisés au Sénégal. De plus, au contraire du Kenya ou de la Tanzanie, le vaccin contre la fièvre jaune n’est plus obligatoire pour partir au Sénégal.

Entendez-vous l’appel de la nature?

Cette entrée a été publiée dans Vacances, Vols. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Safari : pour rugir de plaisir

  1. edith dit :

    A ne pas manquer aussi au Kenya, le Parc de Tsavo, remarquable plus pour sa flore que pour sa faune, une merveille.
    http://www.magicalkenya.fr/index.php/regions-du-kenya/faune-sauvage/tsavo-est-et-ouest